RSS
 

Mort aux chewing-gum au travail

05 jan

C’est vrai quoi.

Mâcher un chewing-gum au travail, déjà, c’est exposer ses petits camarades à la vision même périphérique d’une mâchoire qui fait rien qu’à remuer en face de vous alors qu’on a rien demandé, et vraiment, c’est assez insoutenable de voir un blaireau en train de ruminer.

Mais le pire de tout, ce qui mérite le goulag sur 30 générations, c’est la masticage AU TELEPHONE, ce doux gniak, gniak entre 2 mots, même pendant les mots, la mâchoire du connard étant lancée dans un rythme automatique, rien ne l’arrêtera, et ça, ça, vraiment, ça donne envie d’envahir la pologne, après s’être soigné les oreilles.

Et je m’en fous qu’untel se soit mis au chewing-gum pour arrêter de fumer, je m’en fous moi! Je ne suis pas son médecin! Alors qu’il refume et me fasse plus chier!©

Le chewing-gum au travail, ça mérite la mort létale jusqu’à que mort s’ensuive.

 

 

 

Tags: , , ,

Laisser un commentaire

 

 
  1. Anonyme

    1 octobre 2016 at 15:40

    ET TOI L EUTHANASIE

     
  2. Pti Dav

    7 novembre 2012 at 21:09

    Oups, BBC code inactif apparemment, désolé pour l’agression visuelle :)

     
  3. Pti Dav

    7 novembre 2012 at 21:08

    Oups, BBC code inactif apparemment, désolé pour l’

     
  4. Pti Dav

    7 novembre 2012 at 21:07

    [i]Le chewing-gum au travail, ça mérite la mort létale jusqu’à que mort s’ensuive.[/i]

    Quel pléonasme! Et pour dire quelque chose d’utile, c’est vrai que c’est chiant les chewing-gum, les pastilles c’est pas pour les chiens…

     
  5. atama

    23 août 2011 at 10:48

    On écrit : « jusqu’à ce que mort s’ensuive. »
    http://www.cnrtl.fr/lexicographie/ensuivre

    J’irais bien envahir la Pologne moi… ;-)

     
    • Chef

      24 août 2011 at 10:46

      Tout à fait, c’est corrigé :D :D